2eme episode – L’effectuation

Dans cette rubrique, nous vous proposons un tour d’horizon sur la thématique entrepreneuriale. Chaque article se conclura par quelques questions à vous poser si vous êtes en phase de réflexion, démarrage ou structuration d’un projet entrepreneurial. Vos avis et retours d’expériences étant précieux, nous vous proposons de continuer les échanges sur le blog de Regards Pluriels.

2ème épisode – L’effectuation

Un mot peu connu pour évoquer un mode de fonctionnement auquel nombre de porteurs de projets ont recours… sans même s’en rendre compte ! Focus sur une théorie développée depuis 20 ans.

L’effectuation part du principe qu’un projet est lancé rapidement, sans nécessairement avoir un plan finement abouti, en effectuant des réajustements constants tout au long du processus de création. Cela peut se résumer en 3 étapes :

  1. Construction du projet : le produit ou service minimum viable est défini et commence déjà à être commercialisé
  2. Mesure des résultats : on détermine l’impact des premières actions en terme de chiffre d’affaires, satisfaction clients, processus interne de l’entreprise…
  3. Apprentissage à partir des résultats : qu’est-ce qui marche et ne marche pas, et on réajuste… (retour à l’étape 1).

Le business plan de l’entreprise se construit donc au travers de l’expérimentation en réel, de l’apprentissage et de l’adaptation.

Les entreprises qui adoptent ce modèle doivent donc se montrer particulièrement réactives et flexibles. Ce mode de fonctionnement est courant chez les start-ups, et principalement chez celles qui exercent dans le domaine des nouvelles technologies.

D’autre part, à l’idée d’un développement progressif et itératif s’ajoute la notion de perte acceptable : en phase d’expérimentation, quel risque est-on prêt à prendre pour apprendre de ses erreurs et ajuster petit à petit son produit ou son service à la demande ?

Enfin, l’engagement des parties prenantes dans le processus d’évolution du projet est important : c’est grâce à leurs retours qu’il est possible de tirer parti des résultats obtenus et faire les réajustements nécessaires.

Et vous ?!

  • En une phrase, quel est votre projet entrepreneurial ?
  • Quel est votre produit ou service minimum viable (PMV) ?
  • Appliquez-vous le principe d’effectuation ? Et si oui, comment ?

Les enjeux des start-up

Episode 1 – Les caractéristiques d’une start-up

Cette rubrique est à retrouver dans le Magazine 30 jours – Région de Châteaubriant

LIRE LES EDITIONS EN LIGNE

En partenariat avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *